Séoul est une ville culturellement très riche. Et peu importe la modernisation vitesse grand V de cette capitale, son patrimoine reste au cœur de sa beauté. Entre les hauts buildings et les stations de métro, partons à la découverte des joyaux architecturaux de Séoul.

Aucune période n’est meilleure que l’autre pour visiter les Grands Palais de Séoul. Quelle que soit la saison, les riches tons de bleu, rouge, jaune, blanc et noir dont sont parés les bâtiments rendent ces lieux incroyables.

Gyeongbokgung

Il s’agit du premier des cinq Grands Palais de Séoul. Construit en 1395, au tout début de l’ère Joseon (1392-1897), il a été la demeure de la famille royale jusque vers la fin du 16ème siècle. D’abord victime d’un incendie puis détruit par les Japonais durant l’invasion, ce n’est qu’à la fin du siècle dernier que les travaux définitifs de rénovation sont entrepris.

Des Cinq Grands Palais, Gyeongbokgung est considéré comme le plus abouti et le plus beau de tous. Il sert de décors pour de nombreux films, séries et émissions télévisées.

Le plus de ce palais, ce sont les animations qui le font vivre tout au long de la journée et durant toute l’année. En effet, à 10h et 14h, vous pouvez chaque jour assistez à la relève de la garde. Une cérémonie du même type se déroule au niveau de la porte Gwanghwamun, à 11h et 13h. L’occasion d’admirer le défilé des gardes dans les costumes d’époque, aux couleurs vives et chatoyantes.

Parmi les parties intéressantes de cet immense palais, nous vous conseillons de visiter absolument la salle du trône dans le bâtiment

Geunjeongjeon, ainsi que le pavillon Gyeonghoeru.

Changdeokgung

Bâti en 1405, le palais de Changdeokgung est surtout connu pour son harmonie parfaite avec la nature, l’alliance des bâtiments et des jardins. Il est situé à l’est du palais de Gyeongbokgung, ce qui lui a valu la désignation de Palais de l’Est.

Seconde demeure royale principale après l’invasion japonaise, il s’agit du Grand Palais le mieux conservé des cinq. La famille royale y a habité jusqu’en 1926. C’est également le seul à avoir été inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, ce qui prouve sa valeur culturelle inestimable. Le mot d’ordre lors de la construction de ce palais a été l’harmonie. Tout a été pensé pour le bien-être mais aussi le juste équilibre entre l’architecture de la main de l’Homme et la nature. La végétation luxuriante rend l’endroit presque féerique, et invite aux longues promenades à la découverte de temps plus ancien.

Si le palais de Changdeokgung est aussi connu, c’est également pour son Jardin Secret, plus connu sous le nom de Huwon. Conçu pour l’usage du roi uniquement – même les nobles n’avaient pas le droit d’y pénétrer sans autorisation de sa part – ce jardin court sur plus d’une trentaine d’hectares, soit plus de la moitié de la superficie totale du palais. On y trouve de nombreux pavillons, des étangs, et une belle végétation. De nombreuses espèces florales y poussent, et des certains arbres ont atteint l’âge vénérable de plus de 300 ans.

Changgyeonggung

Changgyeonggung date du 15ème siècle. Outre le fait qu’il ait été une ancienne demeure royale, il a également été utilisé en temps que jardin botanique et zoo durant l’occupation japonaise.

Il se visite jusqu’en début de soirée, aux alentours de 21h, et l’entrée coûte 1 000 wons (soit moins de 1 euro) pour un visiteur étranger.

Le palais de Changgyeonggung est aussi célèbre pour une des histoires les plus tragiques de l’ère Joseon. Si vous avez vu le film The Throne, vous savez déjà sûrement de quoi il s’agit. C’est dans ce palais que le Prince Sado, accusé de folie, a été enfermé dans une malle à riz, sans eau ni nourriture jusqu’à sa mort, huit jours plus tard. Même si Changgyeonggung est bien moins fréquenté par les touristes que les autres palais, c’est un lieu parlant de l’Histoire de Corée, qui vaut le détour.

C’est un palais qui se trouve en plein cœur de la capitale, vous pouvez donc facilement trouver un café où vous reposer de votre escapade. Et si vous n’avez pas d’idées, notre article sur les meilleurs cafés de Séoul devrait vous aider à trouver votre bonheur.

Deoksugung

Moins imposant en taille que les trois premiers palais, il s’agit du plus petit des cinq palais de Séoul. Toutefois, Deoksugung possède l’avantage non-négligeable de pouvoir se visiter le soir. Il n’y a sûrement rien de plus beau que de voir ces bâtiments des temps anciens illuminés.

Situé juste à côté de l’Hôtel de ville, le palais de Deoksugung a la particularité de posséder autant des bâtiments typiques de l’ère Joseon que des structures datant de la première moitié du 20ème siècle, dans un style européen. 

La cérémonie de relève de la garde a lieu tous les jours à 10h, 14h et 15h30, devant la Grande Porte de Deoksugung (Daehanmun). 

Il est également possible de participer à une visite guidée. Il y en a deux par jour, une à 10h45 et l’autre à 13h30.

Bon à savoir, le quartier de l’Hôtel de ville, ou Sicheong, n’est pas très éloigné de celui de Hongdae, parfait pour sortir à Séoul.

Gyeonghuigung 

Cinquième et dernier, le palais de Gyeonghuigung est le plus récent de l’ensemble des Grands Palais séouliens. Erigé au tout début du 17ème siècle en tant que résidence secondaire du roi, les Japonais se sont servis des lieux pour une école, avant de finir par le détruire complètement au 20ème siècle. La construction actuelle n’est donc pas celle d’origine, mais une plus moderne et de taille plus modeste. Il n’a ré-ouvert ses portes au public qu’en 2002.

Accolé au palais de Gyeonghuigung, se trouve le Seoul Museum of History. Ouvert pour la première fois en 1985, il permet de retracer toute l’histoire de la construction de la capitale jusqu’à nos jours. La visite est gratuite.

Gyeonghuigung se trouve dans la même zone que le palais de Deoksugung, il est donc tout à fait possible de visiter les deux dans un même temps.

Cinq palais, cinq visites toutes très différentes les uns des autres. Il est compliqué de tous les découvrir en un seul séjour, le rythme serait trop intense. Nous vous conseillons d’en choisir un ou deux parmi ceux qui vous intéressent le plus.

Enfin, sachez que si vous portez un hanbok, le vêtement traditionnel coréen, au moment de votre visite, tous les palais de Séoul seront gratuits !

Et bien sûr, pour finir la journée en beauté, direction les stands de street food et les marchés de Séoul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *