Séoul est une ville immense, six fois plus grande que Paris. Alors, imaginez tout ce qu’il y a à faire ! Aujourd’hui, nous vous présentons trois grands quartiers, par lesquels il faut absolument passer pour vraiment faire connaissance avec le dynamisme jeune et branché de la capitale.

 

Hongdae, le quartier jeune et branché

 

Dans l’article sur les cafés, nous vous parlions des similitudes entre New York et Séoul : les deux sont des villes qui ne dorment jamais. Eh bien, cela s’applique en particulier pour ce quartier-ci de la capitale coréenne !

Ici, les tatoueurs et pierceurs sont ouverts jusqu’à 2 voire 4 heures du matin, certains restaurants restent ouvert 24 heures sur 24, et on trouve une multitude de petits cafés et de bars très sympathiques. Sans parler, bien sûr, des boîtes de nuit. S’il y a autant d’activité, et surtout d’activité nocturne, c’est parce que l’université de Hong Ik se trouve justement dans ce quartier. Pas besoin de vous faire un dessin, vous l’avez sûrement compris : il y a beaucoup d’étudiants.

 

 

Une bonne partie de la jeunesse séoulite se retrouve donc à Hongdae le soir, pour faire la fête. C’est donc LE quartier « jeune » par excellence. Et il n’y a pas à dire, ça bouge ! Les lumières, avec des néons de toutes les couleurs, la musique qu’on entend partout dans les rues, et même quelques danseurs et musiciens dans les squares ici et là.

C’est aussi un quartier où il est possible de faire de très bonnes affaires, puisqu’il regorge de petites boutiques de vêtement, et autres accessoires de mode. D’ailleurs, tout le monde fait très attention à son look.

 

Itaewon, le quartier cosmopolite

 

Itaewon, c’est le « quartier des étrangers ». Il avait tendance, pendant un certain temps, à avoir plutôt mauvaise réputation. La présence d’une base militaire américaine y a beaucoup contribué. Malgré tout, sur ces dernières années, l’endroit a commencé à retrouver du dynamisme.
Et si vous souhaitez manger exotique, c’est à Itaewon qu’il faut se rendre ! On peut y dénicher à peu près toutes les cuisines du monde, de la pizzeria italienne au restaurant traditionnel bulgare.

C’est dans ce quartier que se rencontre toute la multi-culturalité de la ville. Vous ne trouvez pas votre taille de chaussures parce que vos pieds sont trop grands pour les Coréens ? Allez à Itaewon. Une envie furieuse de camembert ? Itaewon. Impossible de trouver un coiffeur capable de dompter votre crinière afro ? Encore Itaewon, toujours Itaewon ! Envie d’une soirée d’un pub irlandais ? Bon, vous avez dû comprendre la mécanique.

C’est ici aussi que se retrouve une grande partie de la communauté LGBTQ+, ce qu’il est important de préciser, surtout dans un pays qui a encore du mal à sortir de ses anciens codes conservateurs concernant certains sujets.

 

 

Gangnam, le quartier huppé

 

Nous achevons ce petit tour de Séoul par le plus connu et à la fois méconnu des quartiers de la capitale. Connu pour la chanson Gangnam Style, méconnu parce que beaucoup de personnes ne savent pas ou que très peu à quoi elle fait référence !
Ne nous voilons pas la face, Gangnam est clairement le quartier des apparences. Tout le monde est beau, ou du moins tente de l’être en ayant recours à la chirurgie esthétique. Le nez et les yeux en priorité. L’objectif est d’avoir une plastique impeccable.
Le quartier de Gangnam regorge de clubs et bars huppés, où se retrouve la jet-set de Séoul. Si Hongdae est le quartier étudiant, Gangnam est le quartier des businessmen et women. Ici, les boîtes de nuit se mélangent aux gratte-ciels des affaires.

À titre de comparaison, Gangnam est un peu le Saint-Tropez séoulite. Très brillant, très bling-bling, mais à faire absolument au moins une fois !

 

Et c’est sur ces bons mots que nous concluons cette petite présentation de trois quartiers animés de Séoul. Avez-vous eu l’occasion d’y aller ? Qu’en pensez-vous ?

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *