L’Irlande est une terre de contraste. Depuis les très dynamiques Limerick ou Galway, vous pouvez très aisément rallier les somptueuses falaises de Moher. Point culminant de la côte irlandaise, celles-ci sont un des haut lieu touristique de l’île. On peut y observer, outre des paysages à couper le souffle qui ont attiré l’œil des réalisateurs de Harry Potter, une faune et une flore extraordinaire.

 

 

Aller aux falaises de Moher

Situées sur la commune de Liscannor dans le comté de Clare et à mi-chemin entre Galway et Limerick, les falaises de Moher (ou Cliff of Moher) sont un des paysages les plus fabuleux d’Irlande. En pleine campagne irlandaise, il est sans doute plus aisé de rallier pour une journée les falaises de Moher depuis Limerick ou depuis Galway. Ainsi, vous profiterez du dépaysement total des falaises sur une journée avant de retrouver l’esprit festif de la ville où vous logerez. Nous avons récapitulé ci-dessous dans un tableau, en prenant en compte le chemin le plus rapide en voiture.

Depuis Limerick : 1h

Depuis Galway : 1h 30

Depuis Dublin : environ 3h

Une fois arrivé sur place en voiture (il y a un parking payant, 8€ par personnes, gratuit pour les moins de 16 ans et 4,50€ pour les étudiants et les plus de 65 ans) ou en transport en commun (prenez la ligne 350 depuis Galway), prévoyez vos chaussures de marches pour longer les 8km de falaises qui composent les Cliff of Moher.

 

Visiter les falaises de Moher

Depuis Du haut de leur 214m, les falaises surplombent l’océan Atlantique et donnent à voir un paysage rare et magnifique. Si le temps est dégagé, vous pourrez apercevoir les iles d’Aran (l’île d’Inishmore, l’île d’Inishmaan et l’île d’Inisheer) au sud, ou bien encore les comtés de Cork et de Kerry au nord. Du haut des falaises se détachent aussi les montagnes du Connemara.

La Doolin Cliff Walk est un sentier de randonnée qui fait le tour de tous les points de vue du site. Une marche d’environ 3h mais qui permet d’explorer une bonne partie des recoins les plus appréciés. Elle se conclue au Centre visiteur des falaises de Moher où des transports en commun sont disponible pour retourner à Doolin.

 

 

La tour O’Brien

La tour O’Brien est une tour d’observation qui marque le point culminant des falaises de Moher. Elle se trouve sur le chemin qui relie les villages de Liscannor et de Doolin. Celle-ci a été construite en 1835 par Sir Cornelius O’Brien pour servir de point d’observation au nombreux touristes de l’époque victorienne. Les jours de beau temps, la visibilité y est maximale et l’on peut observer au-delà des montagnes du Kerry et du Connemara. Convaincu du développement du tourisme, on disait à l’époque que O’Brien avait tout construit dans les alentours, sauf les falaises.

Pour grimper au sommet de la tour, il vous en coutera 2€ par adultes et 1€ par enfant. A vous de décider si ces quelques mètres supplémentaires vous feront mieux profiter de la vue. Toutefois, un des meilleurs points de vue est sans doute le cap de Hag’s Head, un peu au-delà du Visitor Center. Il permet d’admirer la vue imparable et la succession de falaises qui plongent dans la mer.

 

 

Harry Potter

Ce site magnifique a d’ailleurs accueilli de nombreux tournages de films. Si Astérix et Obélix : Au service de sa majesté est un film qui parlera sans doute aux français, c’est évidemment Harry Potter et le Prince de sang-mêlé qui attire le plus l’attention. Totalement en accord avec les décors en espaces naturels et les grands espaces que propose la fin de la saga, le côté magique de ces falaise irlandaises ne pouvait pas ne pas être intégré aux films. Harry Potter dépasse finalement les querelles entre anglais et irlandais.

 

La faune et la flore

Les impressionnantes falaises, dont la couleur varie du gris au noir selon le temps, plongent à pic dans l’océan. Elles sont le lieu idéal pour que se développe une flore et surtout une faune extraordinaire et spécialement riche. Les amateurs d’ornithologie ne sauront plus où donner de la tête tant les espèces d’oiseaux sont nombreuses. Les guillemots, les macareux, les pingouins tordas ou encore les cormorans trouvent ici un nichoir parfaitement adapté à leur mode de vie. Si vous avez de la chance, vous pourrez même apercevoir des faucons pèlerins. Le vent toujours puissant, les falaises abritées et les rivages poissonneux sont un terrain de jeu idéal pour toutes ces espèces.

 

 

Un site fragile

Avec diversité écologique hors norme, les falaises de Moher sont un site fragile qu’il convient de préserver. Depuis 1989, il est classé comme « site protégé » par l’Etat irlandais. En 2008, le site est également classé comme « Zone importante pour la conservation des oiseaux », ce qui permet de sauvegarder la beauté du site et de le protéger des dégâts que les nombreuses visites pourraient lui faire subir.

Pourtant, avec l’augmentation du nombre de touristes sur le site, de nombreux aménagements ont été réalisés. En grande partie bâti sous terre, un centre commercial a vu le jour il y a quelques années. On y trouve un musée qui explique la diversité de l’écosystème des falaises de Moher. Il y a également des boutiques touristiques ainsi qu’un restaurant panoramique dont la vue donne directement sur l’Océan.

 

 

Une bonne paire de chaussure de marche, un appareil photo chargé et une après-midi dégagée vous seront nécessaire pour profiter pleinement de votre excursion aux falaises de Moher. De plus, si vous avez la chance de pouvoir les observer au coucher du soleil, le spectacle auquel vous assisterez restera pour longtemps gravé dans votre esprit.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *