Incontournable pour les français bercés à Michel Sardou, le Connemara est une région extrêmement attractive. Pourtant, résumer le Connemara à un couplet repris en boucle dans toutes les fins de soirées est très réducteur. C’est une région chaleureuse où les paysages à couper le souffle sont légions. Entre ses châteaux, ses circuits de randonnée, à pied ou à cheval, le Connemara constamment fouetté par les vents de l’Atlantique est un lieu féérique duquel vous n’aurez jamais fait le tour.

 

Le Connemara depuis Galway

Depuis Galway, une heure de voiture est nécessaire pour atteindre les landes du Connemara. Légèrement plus en transport en commun, mais malgré sa réputation de région reculée, l’accès y est très aisé. Visiter le Connemara sur un ou deux jours depuis Galway semble donc une idée parfaitement adaptée. Toutefois, il est toujours possible de rallier le Connemara depuis Dublin. Dans tous les cas, une fois arrivé, à vous d’admirer la flore luxuriante de ce parc naturel.

Constamment exposé au vent et à une humidité record, la région peut paraitre inhospitalière. Les spécialités bien connues sont l’exploitation de la tourbe comme combustible, l’élevage de moutons et le cheval. L’espèce locale est en fait issue de croisements successifs entre plusieurs espèces de chevaux. Le poney du Connemara, comme il est aujourd’hui appelé, est un petit cheval robuste et rustique.

 

 

Le Parc national du Connemara

A ne pas confondre avec la région du même nom, le Connemara National Park est une réserve naturelle de 2 000 hectares de landes sauvages et lacs majestueux. On ne le visite qu’à pieds, au travers de trois circuits de randonnée dont le plus grand dure environ 3h et passe par le Diamond Hill et ses 445 m d’altitude. A ne pas louper !

 

Le Connemara à cheval

Visiter le Connemara à cheval est une expérience inoubliable pour quiconque maitrise un minimum l’animal. De nombreux tour operator locaux proposent des balades de ce type. Vérifiez bien que celle-ci corresponde à votre niveau (il y en a pour absolument tous les niveaux, des débutants complets aux plus expérimentés). Pendant 2h ou 3h profitez alors pleinement de la nature sauvage et indomptée des landes irlandaises. Des circuits balisés sont disponible mais vous pouvez aussi emprunter un cheval pour une heure ou une journée et là, à vous de vous retrouver dans les méandres des tourbières irlandaises.

 

 

Pourquoi pas une randonnée ?

Pour ceux que le cheval n’attire pas, il est aussi possible de faire des randonnées. Avec sa topographie vallonnée, il y a encore de quoi satisfaire le plus grand nombre. Certains parcours, extrêmement faciles, consistent plus en de simples balades. D’autres, plus ardus, nécessitent un petit équipement et surtout une condition physique minimum. De plus, l’humidité peut parfois rendre les sols glissants. Pour les amateurs de la discipline, il y a de quoi s’amuser ! Un parcours officiel de 7km, réservé aux habitués est par exemple parfaitement balisé.

Pour les plus motivés, le Mount Gable (Binn Shléibhe en gaélique) offre un spectacle inoubliable. Situé entre les deux plus grands lacs de la région, les lacs Corrib et Mask, l’ascension de cette colline est relativement accessible, même si les chaussures de randonnée (et sans doute les K-Way) sont conseillées. N’oubliez pas non plus vos appareils photos, le panorama est à couper le souffle. A une altitude de 470m tout de même, le départ pour l’une des randonnées les plus fameuse d’Irlande se fait à quelques kilomètres du petit village de Clonbur. Vous y croiserez des ruines d’un ancien village. Comptez deux heures pour cette randonnée dépaysante.

 

 

Les whiskys du Connemara

Une fois tous ces efforts accomplis, un peu de réconfort s’impose. Les whiskys du Connemara sont très réputés et feront fureur auprès de vos amis. Issus de la tourbe, ceux-ci en prennent évidemment le goût si particulier. A la fois chaleureux et subtils, ils représentent à eux seuls toutes les variations émotionnelles que peut proposer la région.

 

Clifden

Clifden est considérée comme la capitale du Connemara. Cette très agréable station balnéaire fondée au XIXème siècle. En basse saison, la ville ne compte que quelque 2 000 habitants, mais dès que les beaux jours arrivent, la population augmente sensiblement et le calme n’est plus vraiment de la partie. Ses maisons colorées et ses rues tout de même animées dès l’heure de la sortie du travail arrivée ne vous laisseront pas insensible. Le tour en étant vite fait, c’est aussi sur les abords de la ville qu’il fait se concentrer. La mythique Sky Road par exemple. Elle offre des panoramas à couper le souffle et, malgré ses routes étroites, il est relativement aisé d’y cheminer en voiture.

 

 

Les tourbières et les chutes

Depuis Clifden, une tourbière bien connue peut se visiter. C’est une part entière du patrimoine du Connemara qui se trouve dans la tourbière de Derrygimlagh. Restez bien sur les chemins balisés, les touristes peuvent ici se faire rare. Pourtant, c’est une tradition de plusieurs siècles que de se chauffer avec de la tourbe séchée, seul combustible disponible dans les humides et venteuses contrées du Connemara. De plus, la visite est gratuite et vous pouvez facilement y passer 2 heures à admirer les paysages. N’ayez pas peur, il fortement probable que vous y croisiez des moutons.

 

 

Un autre site sauvage tout à fait remarquable sont les Aasleagh Falls. Ces magnifiques chutes d’eau, bucoliques et sauvages à souhait sont parfaites pour un randonnée qui suit le cours d’eau et avec lui, les différentes chutes qui jalonnent le parcours. Pour les plus aventuriers, la pratique du canyoning est également possible sur ce cours d’eau.

 

Les lacs et les châteaux

Malgré (ou grâce, c’est selon) Michel Sardou, les lacs du Connemara sont des lieux fantastiques qu’il ne faut en aucun louper pour une excursion dans la région. L’alliance des rayons de lumières qui filtrent au travers des nuages et des lacs qui reflètent ces éclats est exceptionnel et à ne louper sous aucun prétexte. La nature n’est pourtant pas le seul atout de cette région extraordinaire. Des monuments majestueux, telle la fameuse Kylemore Abbey sont aussi des visites somptueuses. L’abbaye, dont l’entrée est libre, est digne des plus grande. Vous pouvez vous acquittez d’une entrée de 13 € pour visiter le magnifique château que Henri Mitchell fit construire pour sa femme. On y trouve également le mausolée dans lequel les deux époux reposent. En plus de l’abbaye, on trouve tout proche de là le Victorian Walled Garden, un jardin magnifique et luxuriant comme le permet le climat local, et dont l’entrée est comprise dans le billet pour le château.

 

 

Quand y aller pour quelle météo ?

Visiter l’Irlande peut se faire à toutes les saisons. Toutefois, s’il faut donner un conseil, Galway et le Connemara sont les plus agréables en été, et en élargissant, d’avril à septembre-octobre. Malgré cela, ne vous attendez pas à un été chaud et totalement ensoleillé. Si en moyenne les températures estivales se montent à 16 degrés Celsius, elles ne descendent que rarement en dessous des 5 degrés l’hiver, ce qui en fait une saison relativement douce et quand même agréable.

Ainsi, visiter Connemara est une excursion indispensable. Sauvage et celtique à souhait, la région vous cache encore de nombreux secret que vous ne pourrez découvrir qu’en vous perdant entre les landes et les tourbières.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *