Capitale de l’Ukraine, Kiev est une ville en pleine expansion. Avec une ambiance et une chaleurosité propres aux peuples nordiques, un séjour à Kiev vous transportera au plus loin de la vie ukrainienne. Au rythme de vos visites, découvrez l’histoire de Kiev et immergez-vous dans une atmosphère qui allie douceur de vivre et énergie de l’Est.

L’empreinte sacrée à Kiev

La cathédrale Sainte-Sophie

L’Ukraine est un pays particulièrement croyant, cela paraît à travers ses villes, et Kiev ne fait pas abstraction à la règle. En effet, les monuments de la ville sont marqués par de nombreux lieux de cultes, aussi importants qu’incontournables pour comprendre la culture ukrainienne. La cathédrale Sainte-Sophie en est le parfait exemple. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la cathédrale Sainte-Sophie est composée de 13 coupoles et de 2 galeries, distribuées sur 2 étages. Son style architectural byzantin est facilement reconnaissable de l’extérieur grâce aux dorures de sa façade, mais également à l’intérieur même de la cathédrale.

Malgré le passage du temps et les guerres, de nombreuses fresques et mosaïques datant du 11ème siècle ont été préservées. Cela confère à la cathédrale une richesse artistique et historique hors du commun. Mais ceci n’est pas la seule chose qui rend la cathédrale Sainte-Sophie unique. Il faut savoir que le monument est tellement emblématique de la ville de Kiev, et donc de l’Ukraine, que de nombreux souverains y trouvèrent ici leur dernier sanctuaire. Véritable nécropole, la cathédrale a accueilli les tombes de plusieurs importants gouverneurs ukrainiens. Ainsi, y reposent les corps de Vladimir II Monomaque et Vsevolod Ier de Kiev, entre autres.

L’église Saint-André

Autre monument sacré d’importance majeure de Kiev, l’église Saint-André. Après la cathédrale Sainte-Sophie, l’église Saint-André est le second édifice sacré plus important. Souvent appelée à tort “la cathédrale” car sa beauté en laisse bouche bée plus d’un, Saint-André est pourtant bel et bien une église. Construite en 1754 par l’italien Bartolomeo Rastrelli, aussi connu pour avoir été le penseur du Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg et du Palais d’Annenhof à Moscou, l’église Saint-André est une véritable merveille pour les yeux. Plus qu’un symbole de Kiev, elle fait partie intégrante de son patrimoine culturel.

Avec ses hautes coupoles vertes ornées de moulures dorées à l’or fin, l’église Saint-André se détache du paysage de Kiev et est facilement reconnaissable. Les pointes de ses dômes tournés vers le ciel donnent une impression d’incroyable hauteur. Mais si l’extérieur de la bâtisse est impressionnant de somptuosité, l’intérieur de l’église est tout aussi majestueux. Son autel mérite d’aller prendre le temps d’y jeter un coup d’oeil, tout comme les dorures qui tapissent l’église des murs au plafond. Monument incontournable d’Ukraine, l’église Saint-André est incontestablement une étape obligée de votre séjour à Kiev.

Les monuments historiques de la ville

La Statue de la Mère Patrie

L’Ukraine a une histoire particulière. Prise à partie par l’Union Soviétique qui lui impose le communisme, le pays est marqué par les crises économiques du régime et les sévères prises de pouvoir des armées Russes. Cette époque a laissé des traces qui persistent encore aujourd’hui. Le communisme est toujours très présent et ce tant au niveau culturel que patrimonial, comme la Statue de la Mère Partie en est le témoignage. Haute de 62 mètres, cette statue entièrement faite d’acier est un symbole pour l’Ukraine. L’épée que brandit le personnage n’est autre que la représentation des qualités de courage du peuple ukrainien, qui a su braver les ennemis pendant la guerre. Le bouclier tenu dans l’autre main est l’expression de la force guerrière.

La Statue de la Mère Patrie est donc un véritable symbole pour Kiev. Symbole de puissance face à l’adversaire, mais aussi de protection sur la ville, cette statue est au cœur de Kiev. Elle constitue une importante part de l’histoire et de la culture ukrainienne, sur laquelle il serait dommage de faire l’impasse. Pour en apprendre plus lors de votre séjour à Kiev, passez voir le Musée de la Grande Guerre Patriotique de Kiev, auquel la statue appartient. Vous aurez l’occasion de mieux comprendre les us et coutumes du pays.

Le Holodomor

Avant de parler du monument en lui-même, une petite explication linguistique s’impose. Le mot “holodomor” est un terme ukrainien qui veut littéralement dire “extermination par la faim”. Ce mot est en réalité lié à la grande période de famine qui toucha l’Ukraine entre 1932 et 1933, qui fit, au minimum 2,6 millions de victimes. Bien que sous le régime communiste les phases de famine étaient relativement fréquentes, celle de 1932-1933 fut l’une des plus meurtrières d’Ukraine. En 2006, le pays reconnaît le Holodomor comme un génocide, et deux ans plus tard, en 2008, le Parlement le reconnaît en tant que crime contre l’humanité.

Cette funeste période est aujourd’hui ancrée dans plusieurs endroits emblématiques de la ville de Kiev. Inauguré en 2008, le Musée National du Mémorial des Victimes du Holodomor permet de retracer l’histoire de cette famine, ses causes et ses conséquences. Bien que la visite de ce musée ne soit pas ce qu’il y ait de plus réjouissant, on en sort la tête pleine d’images et d’idées qui replacent les problèmes du quotidien dans leur contexte. Sur la place Mykhailivska de Kiev, vous pourrez également trouver un autre témoignage du Holodomor. Un mémorial, sous forme de statue en pierre, est dressé pour honorer la mémoire des victimes.

Les visites insolites mais incontournables

La Laure des Grottes de Kiev et ses catacombes

Aucune grotte à aller visiter, car la Laure des Grottes n’est autre qu’un monastère. Il n’est donc pas question de randonnée, mais à coup sûr d’une visite plus traditionnelle. Le monastère de la Laure des Grottes est néanmoins un monument considérable de la vie religieuse et culturelle de Kiev mais également d’Ukraine. En effet, le monastère de la Laure des Grottes est tout bonnement le lieu de résidence du primat de l’église orthodoxe d’Ukraine. Cela en fait donc un monument historique, où religion et patrimoine culturel se rencontrent. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1990, ce monastère au style baroque abrite aussi l’un des plus grands musées du pays.

Autre spécificité un peu plus insolite de la Laure de Grottes, ses catacombes. Car si tout le monde ne le sait pas, les catacombes du monastère se visitent. Meilleur moyen de voir la ville de Kiev sous un autre angle, cette visite hors du commun plait aux petits comme aux grands. Vous aurez alors l’occasion d’apercevoir les reliques des grands saints de la Laure, qui ont été enterrés sous le monastère, mais aussi de découvrir les sources d’eau sacrée si propre à la Laure.

Une excursion à Tchernobyl

Pour pousser les limites de votre séjour à Kiev en dehors de la ville, rien de mieux qu’une petite excursion. Pour une journée ou pour quelques heures, cela permet de prendre un peu de recul sur la ville de de voir plus loin dans l’histoire de l’Ukraine. Et si vous êtes en séjour touristique à Kiev, une excursion à Tchernobyl est sans aucun doute à faire. A quelques heures de trajet de la capitale, Tchernobyl reste l’une des plus grandes catastrophes nucléaires de l’histoire. Rendue particulièrement populaire depuis la sortie de la série télévisée du même nom, la ville de Tchernobyl attire de nombreux visiteurs. Et l’excursion en vaut la peine. Certes tragique, déambuler entre les bâtiments, où tout a été laissé tel quel, marque les esprits à tout jamais.

Pour encore plus d’excursions depuis Kiev, consultez notre article : Où partir en excursion depuis Kiev ?.

Partir en excursion à Lviv

A quelques centaines de kilomètres de Kiev, se trouve la ville de Lviv. Parfaite pour partir une journée en excursion loin de la capitale, Lviv ravira petits et grands. Grâce à la ligne de train directe qui la relie à la capitale, les 5 heures de trajets sont le moyen idéal d’être plongé au cœur de la campagne ukrainienne. Pour autant, Lviv n’est pas un petit village duquel on fait le tour rapidement. C’est une ville importante dans cette région du pays, mais qui a néanmoins su garder un charme d’antan qui toute son authenticité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *